ie Lovecraft : le dernier puritain - Cédric Monget - Les embuscades littéraires d'Alcapone
Bienvenue sur le blog de lecture d'Alcapone

Lovecraft : le dernier puritain - Cédric Monget

A la simple évocation du nom de Lovecraft, nous viennent en tête une foule de représentations aussi oniriques que monstrueuses. La mythologie lovecraftienne que l'on célèbre pour sa singularité a marqué les esprits autant que son auteur pour la complexité de sa pensée. Le cosmos, la genèse des astres, la religion, la civilisation, la place de l'homme dans l'univers, la science, tous ces thèmes chers à l'auteur, sont disséqués dans cet essai passionné de Cédric Monget. Ce dernier entend démontrer que le puritanisme de Lovecraft tire son origine d'une réflexion philosophique puisée dans l'athéisme et le matérialisme. Cette étude se veut en effet, une "fenêtre ouverte sur ce point particulier de la pensée d'un auteur qui a tant donné à ses lecteurs." (extrait de l'introduction, p.7). S'appuyant sur les oeuvres de Lovecraft, ses essais mais aussi sur ses correspondances et pour une grande part sur les études de S.T. Joshi (H.P. Lovecraft : a life et I am Providence the life and times of H.P. Lovecraft), Cédric Monget précise que son livre "ne s'attarde pas à condamner de façon anachronique, et pour se donner le beau rôle, certains traits jugés aujourd"hui déplaisants de la personnalité et de la pensée de Lovecraft." (p.7). Non : celui qu'il décrit comme étant Le dernier puritain avait développé, n'en déplaise à ses lecteurs, une philosophie très personnelle qui méritait certains approfondissements...

Toute subjective qu'elle soit, cette analyse érudite s'intéresse à une facette méconnue de la pensée du gentleman de Providence. Ainsi, la "philosophie lovecraftienne" définie par Cédric Monget repose t-elle sur quatre idées principales : primo, le matérialisme de Lovecraft est l'un des fondements de son athéisme. Deuxio, son matérialisme n'est pas la raison unique de son athéisme (son rejet des religions en est aussi la cause). Tertio, Lovecraft est un "puritain athée" (malgré son refus de la religion, il se soumet à la tradition). Quarto, l'attrait pour la fiction lovecraftienne découle de cet athéisme qui imprègne toute son oeuvre. Souhaitant par ailleurs mettre un terme à la légende tenace selon laquelle Lovecraft aurait abandonné son conservatisme raciste en faveur du socialisme, Cédric Monget s'efforce de rendre justice à l'écrivain américain en replaçant "l'athéisme de Lovecraft dans son contexte biographique et sa dynamique intellectuelle." (extrait de la conclusion, p. 71). Court mais dense, Lovecraft, le dernier puritain se destine particulièrement à un public initié : les multiples références aux correspondances et aux récits de Lovecraft ainsi que les thèses étayées par Cédric Monget (ex. le darwinisme lovecraftien inspiré de Haeckel ou le nitezschéisme lovecraftien) exigent de bonnes connaissances sur Lovecraft et son oeuvre mais aussi quelques notions en philosophie pour une bonne appropriation de texte. Si ce n'est pas mon cas, cette lecture m'a tout de même apporté un regard différent sur l'homme et sa création, notamment par rapport au recueil Les autres dieux et autres nouvelles que je n'avais probablement pas apprécié à sa juste valeur. L'univers et la philosophie de Lovecraft étant complexes, l'athéisme de HPL ici démontré, participe pour beaucoup selon moi d'une meilleure compréhension de son travail. Contrairement à Masques dans le miroir de William Schnabel qui m'avait agacé puis ennuyé malgré une thématique d'étude prometteuse (le double lovecraftien), l'ambition de cet essai me parait louable et le regard de Cédric Monget apporte une réflexion éclairée sur la philosophie lovecraftienne. Lecture recommandée aux inconditionnels de Lovecraft et autres curieux.

Si vous faites partie de la grande famille des fans de HPL et que vous souhaitez lire ce livre, notez qu'il est en vente sur Amazon via le lien suivant : Lovecraft : Le dernier puritain.


  • Titre : Lovecraft, le dernier puritain
  • Auteur : Cédric Monget
  • Éditeur : La Clef d'Argent
  • Collection : KhThOn
  • Date de parution : Septembre 2011
  • Nombre de pages : 81 p.
  • Couverture : Goomi
  • ISBN : 978-2-908254-92-1


Partager cet article :

Enregistrer un commentaire